Maison passive Vosges

Maison bois passive en Vosges

Choix de la filière d’assainissement

L’assainissement sera de type autonome. La réglementation en vigueur est définie par l’arrêté du 7 septembre 2009. Nous souhaitions nous tourner vers une phytoépuration, mais celle-ci ne fait pas partie des filières « autorisées » pour l’instant. Après contact avec le bureau d’étude Aquatiris en région est, il est néanmoins possible d’obtenir cette filière avec dérogation, accord et convention. Cependant le SDANC 88 ne semble pas « ouvert » et peu de maires s’opposent à leur avis…
Pour obtenir le formulaire il faut s’adresser soit en mairie, soit au SDANC (version téléchargeable sur leur site).
L’étude pédologique a été réalisée le 9 octobre (elle est obligatoire pour le SDANC 88). Il faut compter envrion 3-4h pour l’intervention. Celle-ci tient compte de la nature du sol (structure, hydromorphie…), des contraintes techniques existantes sur la propriété (présence de sources, superficie…) et des caractéristiques du projet (nombre de pièces principales, nombre d’équivalents/habitants…) afin de déterminer la filière d’assainissement la plus appropriée.

DEROULEMENT
A l’aide des plans du permis de construire il faut tout d’abord déterminer l’emplacement du système de prétraitement (fosse) et traitement (type de filtre).
Le technicien réalise

  • un test de perméabilité au point de situation du futur filtre. En résumé cela permet de mesurer la conductivité hydraulique à saturation d’un sol, ou perméabilité (K), celle-ci définissant l’aptitude d’un sol à permettre l’infiltration d’eau.
  • des mesures topographiques
  • un relevé des différents réseaux souterrains existants.

Après quelques jours nous recevons par courrier la synthèse (rapport de 35 pages).

BILAN
Résultat K<15, un assainissement par simple infiltration dans le sol ne peut pas être envisageable (sol hydromorphe compact à très compact et mauvaise perméabilité). Il est donc préconisé de mettre en place un lit filtrant à flux vertical drainé + rejet dans le fossé communal (attention car dans ce cas il faut une autorisation convenue avec la mairie). Un système de collecte des eaux pluviales doit aussi être prévu. Concernant le prétraitement ce sera une fosse avec préfiltre, le bac dégraisseur n’est pas obligatoire si le système se trouve à une distance inférieure à 10 m du bâtiment. Le dimensionnement de la fosse toutes eaux est calculé sur le nombre de pièces principales (nombre de chambres + 2) présentes dans l’habitation sur la base de 3 m3 pour 5 pièces principales auquel il sera rajouté 1 m3 par pièce principale supplémentaire. Comme la maison sera composée de 4 chambres il nous est proposé la mise en place d’une fosse toutes eaux d’un volume de 4 m3. Coût de l’étude : 400 euros.
Le dossier + 3 exemplaires de l’étude doivent être déposés en mairie qui renvoie le tout au SDANC, sans oublier un chèque de 42.20 € correspondant au contrôle administratif de la conception (il restera 63,30€ pour le contrôle de bonne exécution).


Leave a Reply